Consulat Général de Turquie à Genève

Annonces du Consulat Général

Communiqué De Presse Concernant La Restitution Du Sarcophage Romain Herculéen , 24.03.2017

Le jugement définitif concernant le sarcophage d’Hercule d’origine Perge/Turquie, confisqué en 2010 au Port Francs de Genève lors d’un contrôle de l'inventaire effectué par les autorités suisses, a été reconnu avec satisfaction.

D’après l’enquête menée par le Procureur Général de Genève et par le Procureur Général de la République d’Antalya le sarcophage d’Hercule à bien été emmené à l’étranger et qu’il viendrait bien des fouilles illégales qui ont eu lieu dans les années 60 dans la nécropole de la ville antique de Perge situé àAntalya.

Le processus juridique au nom de notre pays a été suivi par l’avocat Prof. Dr. Marc-Andre Renold qui est très expérimenté sur le sujet de retour des biens culturels. Le Procureur Général de Genève, ordonne la restitution du sarcophage le 21 Septembre 2015 à la Turquie; cette décision a été ratifiée par la division criminelle de la Cour d’appel de justice de Genève le 2 mai 2016 et par la suite elle a été portée en appel devant la Cour Fédérale Suisse. Récemment cet appel a été retiré par le possesseur du sarcophage, ce qui a validé l’ordonnance de la restitution du Ministère Public Genevois.

Ce sarcophage en marbre unique représentant sur ses flancs les douze travaux d'Hercule daté du IIème siècle après J.-C., mesure 235 cm de long et 112 cm de large. Dans la littérature archéologique il fait partie de la catégorie appelé “Torre Nove” qui signifie le groupe "Sarcophage d'Asie Mineure".

Les arguments et stratégies efficaces développés par le Ministère de la Culture et du Tourisme Turc ainsi que les coopérations exposés par les autorités Suisse et Turque dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels ont joué un rôle important dans la décision de restitution du sarcophage.

Pour incarner cette coopération culturelle entre les deux pays, est prévu une exposition publique de cette œuvre à Genève avant de le transférer au Musé d’Archéologique d’Antalya